Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
A Carrot in Paris

"Laissez lire, et laissez danser ; ces deux amusements ne feront jamais de mal au monde." Voltaire

15 Novembre 2014 , Rédigé par NnewïaM

Vient ce moment où tu rouvres les yeux. Tu te demandes un peu comment tu es arrivée là, la tête nichée dans le creux d'une épaule, et cette main au bas de ton dos. Lui a le visage emmêlé dans tes cheveux, et tu tournes sans trop y penser. Il suffit d'un soupir, un tout petit vertige, pour qu'il te serre encore un peu plus. Il n'y a pas eu un seul mot, juste un bras tendu et un sourire. Tu ressens la musique, tu ne l'écoutes plus. Tu danses, et quand ta jupe arrêtera de tourner, tu ne connaîtras même pas son prénom.

Le pianiste présent hier soir, spécialiste ès mazurkas-câlins.

Si vous ne le saviez pas encore, je danse, et j'aime la mazurka par-dessus tout. Merci à ma famille de m'avoir emmenée dès toute petiote dans les festoù-noz, sinon comment j'occuperais mes soirées, depuis un an que je virevolte dans les bals néo-trad parisiens ?

 

L'image des bals populaires n'est pas très reluisante. On s'imagine un accordéon poussiéreux et un vieil homme qui pousse la chansonnette, la voix pleine de trémolos, tandis que la cantine de la maison de retraite s'anime des quelques couples qui osent se lever de leur chaise. J'exagère un peu, certes.

 

La vérité ? Il fallait venir hier soir sur une péniche, par exemple, pour la trouver. Ou dans à peu près n'importe quel événement dansant parisien – j'ose imaginer que c'est pareil ailleurs, mais je ne connais pas les bals d'autres villes, à part les festoù-noz bretons déjà mentionnés.

La vérité, c'est que la population est jeune, chose que n'importe quel statisticien pourrait confirmer. La vérité, c'est que les groupes de musique sont excellents, musiciens comme chanteurs.

La vérité, c'est que c'est sacrément sportifs, mes jolis mollets – oui, je me jette des fleurs, c'est gratuit – en sont la preuve.

La vérité, c'est que les scottishs, mazurkas, valses, cercles, bourrées... c'est sacrément addictif. Parlez-en à tous les ami/es convertis à la cause de la danse trad.

La vérité, c'est que c'est convivial. Le petit texte du début n'est pas vraiment représentatif, étant donné qu'un bal folk, c'est un endroit où je parle aux gens sans les connaître avant. Bonjour, tu me connais depuis le lycée ? Tu sais que je suis timide ? Et bien là j'entame la conversation TAVU. Tout semble normal, tu peux aborder quelqu'un parce que tu adores son tee-shirt (vécu) ou que tu veux connaître la marque de sa robe (vécu). Je ne suis pas suffisamment sortie en boîte* pour me permettre des généralités du type « tout pourri », mais le fait est là : je préfère danser au son de vrais instruments avec des gens que je peux toucher (voire faire presque un câlin pendant cinq bonnes minutes) que transpirer toute seule en sautillant dans un coin. Ce qui ne veut pas dire que je ne transpire pas en bal folk, mais je préférerais aborder un autre sujet.

 

C'est difficile, au final, d'aborder cet angle de ma vie qui me passionne par écrit seulement. Il faudrait que je vous emmène tous danser, histoire que vous vous rendiez compte par vous-mêmes. Il faudrait que je vous mette des vidéos, des photos, toussa... mais non, alors un dernier mot : venez danser ! Au pire vous boirez un coup au bar en écoutant la musique, au mieux vous reviendrez la semaine prochaine, ou bien dès le lendemain. Parce que les bals folk, c'est aussi danser une polka sur Cup Song ou une bourrée sur Noir Désir. En attendant, si j'ai réussi à faire passer le moindre petit message, guettez ce site (Parisiens uniquement, sorry le reste de la France) : trad75.free.fr

 

* Les boîtes gays nantaises ne comptent pas, ni les soirées École du Louvre only.

Danser dans une ronde est magique ; la ronde nous parle depuis les profondeurs millénaires de la mémoire.

Milan Kundera

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

La Chevelue 11/03/2015 22:17

Oh il n'y en a pas qu'à Paris, bien heureusement ! Il y en a dans toute la France, et pas seulement. Le renouveau de la tradition vient de Belgique, s'est mêlé avec les racines jamais mortes du Centre, et maintenant ça vit et ne cesse de s'enrichir... Toute ma Suisse danse, petit monde certes, mais qui conquiert gentiment les coeurs (et les mollets). Et maintenant que me voilà en Suède, je découvre un monde folk encore plus vivant que ce que les continentaux peuvent imaginer. Les danses ne sont pas les mêmes, les instruments non plus parfois, les conventions changent aussi (moins de deux danses avec la même personne, c'est une insulte), mais l'énergie est incroyable.

La mazurka... LA danse sensuelle par essence ! Et pourtant... La scottish peut l'être, les valses paires ou impaires aussi, mon amour de polska également, et ne parlons ni du springlek ni de la slängpolska, qui malgré leur air de vitesse peuvent réserver bien des surprises ! Mais j'avoue que la mazurka me manque. Surtout pour sa liberté : c'est peut-être la danse où j'ai le plus l'habitude d'improviser, et avec un-e bon-ne partenaire, c'est le pied (!).

Joli post, je te suis en pointillés depuis longtemps, celui-là me touche car je m'y retrouve. Danse bien !

Ladyblack rose 14/01/2015 11:23

Coucou,

Suite Liester Award Blog j'ai décidé de te tagué pour t'aider à faire connaître ton blog :) Pourras tu jouer le jeu et répondre aux questions et ainsi tagué quelqu'un(s) à ton tours :) http://ladypurplerose.blogspot.fr/2015/01/liebster-award-blog.html

Pour répondre à ton article je n'ai pas genre de musique mais toute fois je suis ouverte à tout et je la trouve très douce et rêveuse :)

J'espère à très vite et bonne année à toi plein de bonnes choses ;)

Ladyblack rose

artisan serrurier 25/11/2014 02:33

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.

Cordialement

Juliette 22/11/2014 11:30

Les gens hors de Paris n'ont aucune excuse, il y en a ailleurs aussi ! Il faut convertir tout le pays, et même toute la planète ! (tant qu'on y est)
Franchement j'ai beau ne pas avoir une grande expérience des boîtes de nuit, je trouve ça nettement moins convivial que les bals : le son est trop fort donc tout dialogue est quasi-impossible, les gens ne dansent pas vraiment ensemble (y a pas de juste milieu : soit on se trémousse les uns à côté des autres sans vraiment se côtoyer, soit quelqu'un vient te coller de manière un peu trop exagérée), et honnêtement je ne m'y sens pas très en sécurité pour des raisons qu'on connaît tous.
Bref, le bal folk c'est une très bonne chose et il faut que ça continue !! =D

Chaussette 15/11/2014 19:16

Je voudrais bien la vidéo de la polka sur fond de Cup Song !

Nnewïam 16/11/2014 17:28

La voici : https://www.youtube.com/watch?v=xQBcvhfu_v8&feature=youtu.be :)