Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
A Carrot in Paris

Et tu tapes, tapes, tapes...

9 Octobre 2010 , Rédigé par NnewïaM Publié dans #Enervements volontaires

Peut-on considérer les violences conjugales à l'égard des femmes comme une simple déviance sexuelle ?

 

Oui, chante en choeur et en fluo le groupe Début de soirée, que vous n'êtes pas obligés de connaître.

Non, nous hurlent Ni Putes Ni Soumises et même le gouvernement.

 Admirez la subtilité chromatique.

 

Passons l'étape introductive et la problématique, attaquons avec le plan, et n'en dites rien à ma chargée de méthodologie.

 

I) Si la boxe est considérée et même bien considérée dans notre société, alors le punching-ball y est pour quelque chose.

II) Une femme, bien que très inférieure à l'homme, n'en a-t-elle pas moins le droit de vivre sans bleus à l'âme et au corps ?

 

I) OUI

 

L'amour conjugal est fait de multiples causes sur lesquelles je ne m'étendrai pas tant le jugement serait subjectif. En effet, il existe de nombreuses formes d'amour, et notamment l'amour vache. Ceci n'ayant rien à voir avec le domaine animalier, je me vois obligée de renvoyer les amateurs de zoophilie à un blog plus spécialisé en la matière.

L'amour vache, comme nous l'avons vu, n'est qu'une déclinaison parmi d'autres de l'amour conjugal. Il peut même se pratiquer, comme tant d'autres, au niveau du concubinage. C'est dire si le plaisir de faire chier sa moitié est grand. Or donc, l'amour vache lui-même se subdivise en différentes catégories, allant de "Mets ta serviette sur tes genoux !" à "Sors les menottes". Encore une fois, ne faisons pas l'amalgame avec le sado-masochisme, pratique sexuelle qui oblige les deux partenaires au respect et à la confiance. On ne donne pas à manger un canari à quelqu'un qui n'a pas clairement dit oui avant.

L'amour vache peut être pratiqué à tous les âges, par tous les sexes. Néanmoins, l'homme a une fois de plus une longueur d'avance dans ce domaine, un peu comme Camille Lacourt en natation contre votre voisin. En effet, l'homme a des poings et/ou une grande capacité d'imagination. Il s'en sert, en de rares occasions il est vrai, contre sa femme afin de lui prouver son amour : dans amour vache, il y a amour. CQFD.

 

Taper sa femme est donc une pratique sexuelle comme une autre, comme l'a si bien expliqué le groupe Début de soirée dans sa chanson Nuit de folie (il faut bien des exemples, je prends ce que je peux).

 

II) NON

 

Toutefois, il ne faut pas oublier qu'une femme est un être vivant. Elle fait la cuisine, le ménage, des enfants, mais elle vit, avant tout. On aurait tort de l'oublier. Cette vie, impossible sans la présence d'un homme, dépend donc de celui-ci. On peut donc considérer, par un extraordinaire raccourci digne de Mantegna, que l'homme est le père de la femme.

Si l'homme est le père de la femme, il a le droit de la taper, mais pas trop. En effet, nous vivons une époque formidable* qui nous interdit de frapper les enfants sous peine d'être regardé de travers en conseil de classe.

 

En conclusion, taper sa femme, c'est mal vu. Ca fait mal tout court, aussi, mais tout dépend des points de vue.

 

* Philippe Meyer, excellent livre.

 

Légende : Les femmes ne se maquillent pas toutes pour la même raison.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

amiga 12/10/2010 19:59



Oh ! je n'ai pas de pble du tout avec ton humour, au contraire c plutôt plaisant, et je pense faire la différence de tons que tu peux mettre dans tes sujets.....


Il n'empêche que tu as raison :le sujet mérite bien d'être traité, discuté, mais il me met quand même en rogne !! lol


Bonne soirée, et au plaisir de te lire !



NnewïaM 13/10/2010 17:51



Il devrait mettre tout le monde en rogne... le problème c'est qu'il y a des gens qui râlent quand ils voient un spot, sous prétexte que "ça passe tout le temps, y en a marre, c'est qu'une
minorité"... oui enfin les minorités jusque là elles s'en prennent souvent plein la gueule, ce n'est pas pour autant que c'est normal oO'



amiga 11/10/2010 10:38



Difficile d'extraire ton point de vue de ce super exposé et de repérer ton point de vue sur ce sujet....


Pour moi, le sujet aurait tendance à m'hérisser les poils et vite me faire bondir, pourtant je ne suis vraiment pas une violente... mais faut pas me chercher !!


Je trouve abjecte l'attitude de ces mâles qui profitent de leur supériorité physique( c'est bien la seule dont il dispose !!) pour être à ce point faible et lâche de s'en prendre à leur femme
pour compenser leur manque de virilité et de maturité face à la vie...


 Bref, sujet sensible pour un début de semaine qui réveille en moi des sentiments bien noirs !! J'espère que tu nous pemettras quelques sujets plus divertissant  et
frivoles !!


Bonne semaine et à très vite !



NnewïaM 11/10/2010 19:57



Mon point de vue, c'est simple : je suis féministe, mais j'ai un gros problème avec l'ironie et le second degré, je les emploie souvent :)


Non plus sérieusement, je suis désolée de ce sujet pas drôle du tout... j'ai tendance à exorciser ce que je n'aime pas dans la société en second degré, et parfois ça n'est quand même pas drôle.
Je m'excuse donc si j'ai choqué/fait peur..., parce que ça n'était pas mon intention du tout.


Il existe aussi la violence conjugale dans l'autre sens : on peut être féministe et trouver que les hommes non plus ne sont pas très émancipés :p



Chaussette 10/10/2010 15:27



C'est marrant que tu parles de cette chanson, parce que j'ai justement découvert récemment CETTE reprise : http://www.youtube.com/watch?v=uZOjFcqH_Jk



NnewïaM 11/10/2010 19:54



J'avais foi en toi.


...


Tu ne m'as pas déçue \o/\o/