Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
A Carrot in Paris

La Suède, Patrick Bruel et toi.

2 Décembre 2012 , Rédigé par NnewïaM Publié dans #Ecrits

En ce moment, on entend beaucoup de choses sur la prostitution, entre Najat Vallaud-Belkacem, Patrick Bruel, les Suédois et les travailleurs du sexe. Je trouve plutôt difficile d'avoir un avis tranché sur la question... légaliser ou interdire ? A ce sujet m'est revenue une anecdote que j'avais entendue l'an dernier, aux environs de Noël. Les détails ont été changés ou inventés et par plus de commodité, la jeune fille de l'histoire s'appellera X. Il paraît que ça se fait.

 

X., donc, est étudiante, assez jolie et fait de la musique. Elle habite à Paris, où les loyers sont chers et où elle est souvent tentée d'aller boire un verre avec des amis, le week-end venu. L'approche des fêtes de Noël complique encore un peu les choses, puisqu'elle aimerait bien acheter un joli cadeau à sa grande soeur ou à son cousin préféré... mais ce sont ses parents qui lui donnent de l'argent. Difficile d'offrir une énième cravate à son père en se fendant d'un : "tiens, je l'ai payée avec tes sous !".

 

Un beau jour de début décembre, X. reçoit un mail d'un homme qui dit l'avoir "repérée" sur un blog où elle poste souvent des commentaires, réagissant à l'actualité ou commentant la nouvelle rentrée littéraire. Le texte est élogieux, il loue son ouverture d'esprit, sa franchise, son humour. Elle se sent flattée. L'homme, que nous nommerons Y. parce qu'"X." est déjà pris, sait qu'elle est musicienne et lui propose de gagner de l'argent, beaucoup d'argent, lors d'une unique soirée où elle ne fera rien d'autre que jouer de la flûte - en petite tenue. Ca change tout.

 

La deuxième partie du mail est consacrée à la justification de l'affaire : il ne s'agit en aucun cas de prostitution, d'ailleurs X. est parfaitement libre de dire non, elle peut même garder son jean si elle est plus à l'aise et personne ne la touchera si elle n'en a pas envie. Simple comme bonjour, et pas mal de cash à la fin, à condition de rester discrète quant à l'identité des personnes présentes et de leurs activités. Un peu sonnée par la somme annoncée, X. referme le mail et essaie de ne plus y penser.

 

Une semaine passe. Elle a tourné et retourné le texte dans sa tête. Elle se décide à renvoyer une courte question : "Mais êtes-vous bien sûr que ça ne s'appelle pas "prostitution déguisée", ou quelque chose comme ça ?". Histoire de la rassurer davantage, c'est une femme, cette fois, qui lui répond. Très cordiale, elle lui explique que non, il n'y aura aucun contact physique non désiré, du moins pas cette fois-ci : si, plus tard, elle y repense... elle pourra gagner encore plus d'argent. Vient ensuite la fin, qui parachève le tout : Z. sait pertinemment que les fêtes de Noël approchent, elle sait qu'X. est étudiante, elle sait que la jeune fille voudrait bien faire plaisir à sa famille... et tout cela est possible grâce à son offre !

 

X. est toute étourdie. De l'argent, autant d'argent, pour faire quelque chose qu'elle sait si bien maîtriser : jouer de la flûte... après tout, elle pourrait offrir cette belle palette de maquillage à sa soeur ! Elle ne répond pas immédiatement, se laisse un temps de réflexion. Elle s'agite dans son sommeil, fait des rêves confus à base de vieux corps nus qui dansent devant elle et de billets de banque qui tombent sous son nez. Le matin venu, elle allume son ordinateur et rédige une courte réponse.

 

"Merci, mais je ne suis pas certaine d'être faite pour ça. Acheter des cadeaux à ma famille, bien, mais avec quel argent ? Celui d'une prostituée en petite tenue, qui joue pendant une orgie ? Non merci."

 

La réaction d'Y. ne se fait pas attendre. Exit la jovialité du premier échange : "Comme tu veux, de toute façon on trouvera bien une étudiante jeune et jolie qui a besoin d'argent. Si ce n'est pas toi, tant pis, tu rates quelque chose."

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Smooth 13/01/2013 15:01


Ouch. 


Hyper flippant. 

NnewïaM 13/01/2013 15:02



N'est-ce pas ?



lhommedesbois 09/12/2012 19:06


Si j'ai bien compris, c'est le Père Noel qui sert de rabateur aux proxénètes. Putain de société de consommation !!!

NnewïaM 09/12/2012 19:07



N'est-ce pas ?



Silini 02/12/2012 23:59


J'aime beaucoup ton article, bien écit sur un sujet sensible et délicat et sans prise à parti.

NnewïaM 04/12/2012 17:25



Merci, c'est un sujet sensible en effet =)