Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
A Carrot in Paris

Les phrases qui me donnent envie de manger des fraises, ou Pourquoi tu ne veux pas d'enfants ?

27 Juin 2010 , Rédigé par NnewïaM Publié dans #Enervements volontaires

Dans la foulée de cette vidéo exceptionnellement bien, j'ai décidé parce que c'est l'été et parce que je suis en vacances d'écrire un article intitulé comme vous pouvez le voir là haut, c'est à dire précisément au niveau du titre - que la vie est bien faite.

 

1) Ne t'inquiète pas, tu es encore jeune, tu vas changer d'avis.

 

Certainement, c'est possible, mais jusque là la perspective d'avoir des vergetures et de me balader à Auchan avec un sac plein de couches ne me réjouit pas. Un jour, peut-être ?

 

2) Quand tu auras une situation stable, ce sera différent.

 

C'est vrai. A cinquante ans, je peux espérer avoir enfin un CDI. A l'heure actuelle, je veux travailler dans le domaine de l'histoire de l'art, donc la situation stable, avec un copain qui rêve d'être professeur de faculté, elle est encore loin. Toutefois, la science fait aujourd'hui des progrès formidables : si à cinquante ans je peux avoir un enfant, pourquoi pas ?

 

3) Mais c'est égoïste !

 

Sans doute. Peut-être moins que ceux qui veulent un enfant pour avoir un enfant, parce que ça se fait, qui une fois qu'ils sont rentrés de la maternité commencent déjà à râler parce que tiens, ô surprise, ô traquenard, il faut s'en occuper ? Je ne veux PAS m'occuper d'un bébé, mais au moins je le sais. Egoïste, mais lucide.

 

4) Imagine si toutes les femmes pensaient comme toi !

 

Oui, c'est un truc de femme. L'homme, lui, VEUT un enfant, c'est génétique. De toute façon, depuis le temps qu'on sait que c'est la femme qui a croqué la figue dans le royaume de Dieu...

 

5) Non mais je veux dire, imagine : l'humanité disparaîtrait !

 

Quel dommage ! Je veux dire, ce n'est pas comme si elle faisait tout pour faire disparaître la planète, l'humanité. Ah , on me souffle en régie que je ne peux pas être égoïste ET écolo.

 

6) Bon, et tu veux vraiment vieillir seule ?

 

Oui, évidemment, mais avec deux ou trois chats et une plante en plastique sinon c'est pas drôle. Je ne conçois pas l'enfant comme quelqu'un qui va rester avec toi en te tenant la main pendant tes derniers jours, a priori il a une vie lui aussi. 'Puis bon, ce serait oublier un peu trop vite la deuxième personne concernée.

 

7) Ta famille, ça ne la rend pas triste ?

 

Si, évidemment. Le rêve de tout parent, c'est que son enfant en chie lorsqu'il atteint l'âge adulte pour qu'il puisse enfin se rendre compte que les enfants, c'est chiant. Accessoirement, mes parents aimeraient bien avoir des petits-enfants à chérir et aimer. Heureusement, il leur reste Yann, donc au pire leur petite-fille n'aura pas les yeux verts, could be worse.

 

8) Tu ne veux pas laisser une trace derrière toi ?

 

Le grand classique. Laisser une trace de bave sur mon tee-shirt, non. Laisser des publications, une thèse, un nom par rapport à l'histoire de l'art et l'archéologie, si. Je veux être reconnue pour mon cerveau, pas pour mon utérus. Je ne sais absolument pas si c'est plus difficile, mais ça me paraît en tout cas nettement plus intéressant de passer mes nuits à réfléchir et écrire qu'à accompagner un bébé à l'hôpital parce qu'il a le nez qui coule.

 

9) Tu ne parles que de bébés, mais quand ils grandissent, c'est chouette !

 

Vous parlez sans doute du chieur de neuf ans qui veut une GameBoy pour Noël ? De la pré-ado qui s'enferme dans sa chambre en écoutant Tokio Hotel ? Yep, c'est... différent.


10) Arrête, ils ne sont pas tous comme ça, regarde, tu étais mignonne, toi !

 

Oui, et accessoirement j'en ai chié jusqu'au collège. Si jamais l'envie me prenait d'avoir un enfant, il suffirait sans doute que je me remémore tout ce que j'ai pu subir en primaire et au collège. Les enfants sont cruels entre eux, si en plus on est petit et plus jeune, c'est foutu.

 

Pour terminer, relisons Freud (une fois de temps en temps, après on passe à Onfray et on se sent mieux). Selon lui, faire un enfant c'est vouloir lui donner l'éducation idéale que l'on n'a pas reçue, c'est à dire devenir le parent idéal que l'on n'a pas connu. Que ce soit vrai ou pas, c'est une autre affaire, je n'ai jamais été une grande adepte du père de la psychanalyse ; sauf peut-être quand il traite de l'enfant vis-à-vis de la religion. En tout cas, je ne vois pas pourquoi je devrais jouer à la maman idéale, sachant que la seule vraie maman idéale, c'est la mienne.

Je ne juge PAS les personnes qui veulent/ont des enfants, j'aimerais par contre qu'on arrête de me faire chier sous prétexte que 1) c'est normal à mon âge ; 2) tu vas avoir 20 ans, il serait peut-être temps d'y penser...?

Je ne dis pas que je ne changerai pas d'avis, ce serait même marrant de relire ça plus tard avec un mini-Julien dans les bras (voire une mini-Maïwenn mais j'espère quand même moins), mais bon à trente ans je finirai ma thèse*... difficile de concilier recherches à l'étranger (owiiii !) et bébé en France, j'imagine...

 

* Remarquez, avec un peu de chance à trente ans elle sera déjà publiée ! *rêve*

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Anaïs 17/12/2010 14:44



J'ai pensé à toi x)


 


http://grumeautique.blogspot.com/2009/11/le-courrier-des-lecteurs-de-la-question.html



NnewïaM 17/12/2010 19:06



Arf, le premier commentaire mentionne qu'elle a tout le temps de changer d'avis... mince alors x)



Anaïs 17/10/2010 17:11



Moi j'étais adorable quand j'étais enfant, et je croyais que tous les enfants étaient ainsi^^ Du coup je me suis fait avoir !



amiga 06/10/2010 22:07



pas de jugemetn à porter sur tes choix de vie, mais tes conclusions un peu hative à mon goût quand aux comportements des enfants, leur évolution...etc


Par chance, je ne reconnais pas trop les miens dans ton portrait !! .... merci la vie !!lol



NnewïaM 08/10/2010 10:51



Pas de généralités ! Je croise de temps en temps des enfants fort mignons. Pas tous les jours, mais ça existe : les tiens peuvent donc aisément rentrer dans cette catégorie, il n'y a pas de
contre-indication ^^



ijika 20/09/2010 21:34



Bonsoir, quoi de neuf au p'tit bled ? Oh, dix (forcément bonnes) raisons de ne pas connaître les joies de la maternité ! Ca me rappelle quelque chose ^^



NnewïaM 21/09/2010 12:52



Les joies de la maternité, expression éminemment subjective ^^ J'ai côtoyé des enfants cet été... la fibre maternelle ne vient toujours pas. Navrée.


Oh, et il faudrait peut-être que je me remette dans ce blog, pas que les lecteurs se languissent mais il est comme qui dirait un peu mort, depuis le temps.



Juliette 13/07/2010 12:53



Woaw, le truc des vergetures et des couches ... T'es vraiment allée chercher le truc le plus sordide ! (ptdr)


C'est dommage s'il n'y a pas de mini-Maïwenn pour jouer avec la mini-Juliette que j'espère avoir (ou le mini-Matthieu, on croise les doigts), mais bon ... Je trouve que c'est pas si horrible, ce
que tu penses. C'est dit de manière un peu abrupte, mais je te connais alors je sais que tu n'es pas une grosse égoïste !! Il est vrai que vu ton âge, tout peut encore changer (on a parfois des
surprises étonnantes), mais on verra à ce moment-là ! 


En tout cas, je te soutiens dans l'idée qu'on ne fait pas des enfants "parce que ça se fait".  Je trouve aussi que Freud est chiant, à la longue : moi j'ai eu une enfance heureuse, je
voudrais que mes enfants en aient une aussi mais je ne cherche pas à "compenser" des frustrations que j'ai eues quand j'étais petite ... C'est un raccourci un peu facile. Est-ce qu'on ne peut pas
simplement dire "J'ai envie d'avoir des enfants", un point c'est tout ? (ah la la, la psychanalyse ...)


Pareil, les enfants ne sont pas qu'une "trace" de soi ... Tiens, mais ça c'est vachement égoïste comme idée, au fait !!


Courage, on ne sera pas forcément en CDD toute notre vie, unissons nos forces pour obtenir un concours national ! (enfin si tu veux ^^)


Mais en gros, pour résumer : avoir des enfants, ce n'est pas facile. Et bien sûr, ça demande de faire des concessions, mais tout dépend de ce qu'on veut dans la vie. En ce qui me concerne, je
termine mes études et je fais tout pour obtenir un travail qui m'intéresse, mais très franchement ... ce n'est pas essentiel que je fasse une carrière de malade, et ça me paraît important de
fonder ma famille puisque j'en ai la possibilité. Mais c'est mon avis, qui ne concerne que moi et puis de toute façon, t'as déjà un Guizmo alors tu dois prendre le temps de t'en occuper (c'est ton bébé !!)


 


 


 



NnewïaM 13/07/2010 19:53



Aah, la perspective d'un mini-Julien et d'un mini-Matthieu qui chantent Yoshi ensemble me semble assez intéressante pour effacer toutes les phrases ci-dessus =D Ou pire... une mini-Juliette et
une mini-Maïwenn -_- Non, j'arrête, j'ai trop peur.



nanïs 29/06/2010 21:14



J'ai déjà eu ce genre de discussion avec des copines de fac ^^


Elles trouvent étrange que je n'ai pas envie d'avoir des enfants, alors que j'adore travailler en centre de loisirs et que j'ai la ferme intention de devenir professeur des écoles. Moi, je trouve
ça complètement farfelu d'avoir ce genre de désir dès 20ans mais il paraît que c'est une question d'hormones ou de truc psychique. L'une d'entre elles m'a même dit qu'elle trouvait la réforme de
l'enseignement hyper relou: avec l'obligation d'effectuer un master, elle doit reculer de deux ans l'accomplissement de la chose en question. Gneuh!


 



NnewïaM 29/06/2010 22:13



Ah, parce qu'en plus il faudrait avoir une date précise ? Gloups. On sait tous qu'il y a la ménopause, mais bon, pas la peine de se fixer un but plus précis :p



Yann (cité dans l'article, la classe x) ) 28/06/2010 18:37



Point de vue compréhensible, mais y a l'adoption aussi qui est une bonne alternative ! Je pense que c'est ce que je ferais, même si les procédures sont très longues, ça laisse au moins le temps
de savoir réellement ce qu'on fait, ça évite de passer 9 mois enceinte et un séjour à la maternité, et, über alles, plutôt que de faire un gosse dans un monde surpeuplé, qui va consommer et
bouffer 30 fois plus que les somaliens qui crèvent la dalle, ça rend heureux un gosse orphelin du tiers-monde, qui passerait sa vie à bouffer de l'argile si on l'avait pas recueilli. Aussi, si
l'adoption était beaucoup plus répandu dans notre société occidentale, non seulement ça limiterait la surpopulation, et en plus ça aiderait le Tiers-monde en rendant heureux nombre de ses
enfants. Comme quoi, malgré tout, des solutions existent  ;)



NnewïaM 29/06/2010 22:12



Waah l'autre eh, les gosses qui bouffent de l'argile !!


 


Plus sérieusement, et aussi parce qu'on en a déjà discuté (d'ailleurs merci d'être grand comme ça (pas en taille, boulet) pour tout, hein ^^), si je veux un jour un enfant, ce ne sera pas le mien
au sens biologique du terme, parce que je me fous royalement du "nom". Si je veux laisser une trace, j'écris, je me bouge, je me démmerde, pas d'enfant quoi ! ^^